Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2013

Où sommes-nous ?

Picadeira Bay.jpgPerchés sur notre bateau posé sur sa quille et bien qu'il nous reste encore un tas de choses à faire, nous nous impatientons. Notre remise à l'eau est prévue pour lundi. Hier, nous avons briqué le pont et nous sommes occupés des inox qui, ici, comme la saison passée, soufrent beaucoup. L'air est chargé de substances parfois très odorantes rejetées dans l'atmosphère par la raffinerie toute proche. Peut-être est-ce cela qui s'attaque aux métaux. En tout cas, nous nous réjouissons de ne plus le respirer. La saison passée, nous étions dans le même état d'esprit. Bientôt, ce ne sera plus qu'un mauvais souvenir. A l'heure où  j'écris ce petit rapport (09h20), malgré un Alizé soutenu de 20-25 noeuds qui rafraîchit l'air, celui-ci reste chaud. Très chaud. Saharien ! Impossible de se balader au soleil sans se protéger. T-shirt, chapeau, lunettes solaires incontournables ! Je vous assure et ce n'est pas pour me plaindre car je m'adapte mais il fait vraiment très chaud. (A me lire, commencez-vous à transpirer ? Ne vous inquiétez pas c'est l'effet recherché. Je suis très partageur ;-)

Donc, nous allons intelligemment attendre que le soleil soit quelque peu descendu sur l'horizon (environ 16h00) pour pointer notre nez dehors et poursuivre notre travail sur Otter II. Je dois monter au sommet du mat pour le nettoyer en redescendant pendant que Marjo poursuivra la remise en état des chandeliers et autres pièces métalliques comme les manches à air. En attendant, je rédige du courriel, et joue mon fan de FB. Je cours aussi visiter les sites de bateaux amis pour avoir des nouvelles. Bref, je me mets en stand-by. Marjo est dans le même état avec son iPad. Difficile de dire si elle lit ou si elle communique. Ici, on profite d'une excellent connexion pour prolonger un peu le plaisir d'Internet en sachant très bien que cela ne durera pas. 

Question santé, tout va bien si ce n'est que les kilos accumulés en Europe se font bien sentir par cette chaleur et l'essoufflement est bien vite au rendez-vous ! Cela ne durera pas car j'ai l'impression de vivre une fonte systématiquement entretenue, et par le soleil, et par Marjo qui nous a remis au régime croisière c'est-à-dire délicieux mais frugal. A bientôt les photos pour le résultat. Pour l'instant il n'y a rien à voir !...

 

21/09/2013

21 septembre 2013 : états d'âme

Ce samedi 21 septembre 2013.

 

C’est parti. Nous sommes dans le train entre Liège, ma bonne ville que j’aime tant , et Bruxelles. Je suis assis par terre dans le sas d’entrée car le train est bondé. Je vois défiler à travers la vitre de la portière, le paysage hesbignon dont je m’imprègne une dernière fois avant longtemps. J’ai l’âme en deuil de mes chers enfants et petits-enfants, de mes si généreux beaux-parents et de mes si gentilles belle-sœurs venues spécialement de Madrid pour nous dire au revoir. Ma fille était sur le quai et avait l’air un peu perdue. Et moi, retenant mes larmes, je ne valais pas mieux… Le paysage défile. Je regarde Marjo qui est déjà dans le voyage, toute préoccupée qu’elle est de ne pas se tromper dans l’imbroglio de correspondances imposées aujourd’hui par des travaux sur les voies ferrées de Maastricht. Car nous allons rallier Schipol  via Bruxelles, Anvers, Rosendaal. Une nuit à l’hôtel puis un bond jusque Aruba et enfin Curaçao. Pendant ce temps, mon fils Julien s’envolera pour la Chine ! Je pense qu’avant que l’on se rapproche par l’ouest, nous n’aurons jamais été aussi éloignés l’un de l’autre.

Et tous nos chers amis et amies . Combien de temps allons-nous être privés de leur fraternelle amitié ? Nous ne le savons même pas nous-même. Le voyage est ainsi fait de surprises et de rebondissements qui nous forcent à nous adapter, à effectuer des choix et à glaner tout au long du chemin, toutes informations propices à orienter ceux-ci.

Quand reviendrons-nous au pays ? Ce troisième départ est, pour moi, plus difficile que les autres. Il arrive alors que tous nos parents et amis ainsi que nous-même, partons avec l’expérience, non pas des deux précédents départs mais plutôt du vécu des  deux longues périodes précédentes de séparation. Seule la découverte de nouveaux paysages, de nouveaux visages, de nouvelles rencontres nous console de cette douloureuse séparation.

Bruxelles. On vient de changer de train. Nous sommes assis et mon spleen se dissout lentement dans ce voyage dans lequel mon esprit s’installe. De nouveau en projet, je pense à notre arrivée et au travail de préparation du bateau qui nous attend. Je pense à nos amis hollandais du Betty Boop, que nous allons retrouver effondrés à Spannish Water (splendide mouillage de Curaçao). Ils ont été touchés par la foudre et toute l’électronique ainsi que l’électricité du bateau est HS. Hormis le coût financier, il y a le coup au moral. Leur mésaventure fait partie de nos doutes. Cela peut aussi nous arriver. Ayant déjà été foudroyés il y a des années dans le port des Minimes à La Rochelle, peut-être avons nous statistiquement moins de chance que cela se reproduise. C’est sans compter que la foudre frappe au hasard et nul n’est à l’abri. On ne peut que croiser les doigts.

Nous voilà donc vraiment en route, confortablement assis cette fois dans une voiture de chemin de fer presque neuve, donc ultra moderne. Nos amis flamands seraient-ils privilégiés ? En bon Wallon, je me pose la question. Mais c’est certainement encore le hasard qui est seul responsable. Soyons-en persuadés et contentons-nous d’en profiter !

(à suivre)

 

 

02/09/2013

Sillage 2012-2013

Sillage 2012-2013.jpg

Curaçao - Bonaire - St Maarten (Philipsburg) - Virgin Gorda (BVI) - Peter Island (BVI) - Norman Island (BVI) - Tortola (BVI) - Jost van Dyke (BVI) - St John (USVI) - St Croix (USVI) - St Thomas (USVI) - Culebra (SVI) - Puerto Rico - St Vincent (Grenadines) - Béquia - Canouan - Tobago Cays - Mayreau - Union - Cariacou - Grenade - La Blanquia (Vénéz) - Los roquès (Vénéz) - Bonaire (ABC) - Curaçao - Bonaire - Barlovento - Sotovento - Dos Mosquises - Culebra - St Martin

16:54 Écrit par Otter2 dans Sillages | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |