Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2015

C'est reparti...

Bien arrivés à Baltimore après une journée sans vent idéale pour tester le bateau. Pilote auto OK ; presse-étoupe OK ; barre OK ; GPS (nouvelle antenne). Tout fonctionne parfaitement. Les custom's étaient fermés d'où on est obligés de visiter jusque lundi matin ! Cela n'est pas plus mal. Après Salem, Newport, Boston, New-York, Annapolis, il y aura Baltimore. Les Américains rencontrés sont vraiment charmants. ns2Creparti.jpgCe matin il y a eu un petit comité pour nous souhaiter bon vent, échanger les adresses emails, donner des petits cadeaux, , faire des hugs, larguer nos amarres. Vraiment, notre mésavanture nous a fait rencontrer des personnes charmantes. Le sel du voyage, quoi (photo David Dodson)

02/05/2015

le cresson...

22h00. Connaisez-vous le Pussher's rhum ? On a refait connaissance après quelques mois d'éloignement des Antilles... C'est vendredi. Après une semaine de travail, les américains partent faire la fête en famille ou au café (où on n'en sert pas !). Ils y dégustent des bières et dévorent de gigantesques burgers ou autres ribbs à faire pâlir les bars à viandes de chez nous. Ils s'y racontent leurs vies... Les semaines précédentes, nous les avons accompagnés. Aujourd'hui, Marjo se la joue restaurant Otter II. Après le PUSHER'S RHUM ,coquilles St Jacques à la crême de cresson arrosées d'un vin blanc spécial, un Chardonnay St Jean. (Je ne sais pas pourquoi je l'ai acheté émoticône wink mais il tient la route !). On se congratule et distribuons les étoiles. Marjo est enthousiaste (rare car très autocritique) et moi, je ne me rappelle pas avoir dégusté une aussi bonne version cuisinée de ces coquilles St Jacques pourtant si souvent savourées en Bretagne. Celles-ci méritaient un Molière ou je ne sais quel trophée auquel pourrait prétendre une préparation culinaire. Autour du bateau, le silence total traduit l'absence complète d'activités. Nous restons seuls dans le noir de la nuit qui s'est installée au sein de cet immense chantier américain pourtant habituellement hyperactif. Vient le moment magique de la vaisselle... Musique ! https://youtu.be/uhCXXOhQ4zw. L'eau est chaude. Je lave. Marjo essuie. Et la musique s'empare de nous comme un tourbillon de plaisirs partagés. Ella & Louis nous accompagnent de leur immense talent. Nos corps ondulent au rythme de la musique. La danse est de nouveau au rendez-vous... La vie est belle à bord de l'Otter II. La vaisselle est rangée comme par enchantement.

la fille à la Porsche

Encore une petite histoire avant de me remettre au travail... Nous arrivons sur le parking d'une grande surface et Marjo me précède en direction de l'entrée. Moi, je m'attarde souvent pour bien vérifier la fermeture des portières et aussi observer avec curiosité mon environnement. En passant, je mate un peu la voiture (oui, j'ai bien écrit la voiture) d'une jeune femme installée au volant d'un cabriolet Porsche dûment capoté sous un soleil de plomb. Marjo repère immédiatement mon regard et ne dit mot. On rentre "magasiner" et revenons à la voiture. J'observe que la jeune femme est toujours là et qu'elle a mis son moteur en marche, voiture décapotée. Elle semble attendre quelqu'un car elle tarde à démarrer. Marjo, assassine, me lance : "T'as vu la blonde, son moteur tourne... C'est certainement pour l'air co !!!" émoticône wink