Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2015

partir...

« Et je partirai, berçant mon infini sur le fini des mers »   Baudelaire

Réflexion sur le temps...

« En réglant son compte à l’espace, le nomade freine la course des heures. Peu lui importe que passent les instants puisque, obstinément, il les remplit des kilomètres qu’il moissonne. Opération d’alchimiste : il change le sable du sablier en poudre d’escampette. Il brise le cadran de l’horloge et se sert des aiguilles pour piquer sa propre croupe. Le temps n’est pas un cheval dont on peut enrayer l’emballement en lui tirant la bride, il est donc préférable de le laisser galoper et de se venger de sa course en bouffant soi-même le monde. (…) »

 

« Le temps de l’Occident est un courant d’air qui passe par le chemin de nos vies. »

 

Sylvain Tesson. Petit traité sur l’immensité du monde. Pocket

Ecrire...

« Ecrire est une navigation sur la terre ferme. La page blanche est une voile qu’on hisse. Les mots, un sillage qui s’efface. »

 

Propos prêté à Christophe Colomb par E. Orsenna dans L’entreprise des Indes