Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2019

Le 20 mai dans la passe S de Fakarava

Hier, 20 mai, 12h35, Le gros pneumatique du centre de plongée Enata vient nous chercher comme avant-hier au bateau. Aujourd’hui, il n’y aura que nous avec Caroline, monitrice nationale CMAS. Avant-hier déjà nous avions fait connaissance avec la passe Sud et ses nombreux requins locataires. Je confirme. Il y en a vraiment beaucoup ! Je passe donc sur les deux plongées d’avant hier et me consacre à celles d’hier car à trois, ce fut un grand moment de plongée : une grosse tortue au départ, la tellement nombreuse meute de requins qui tournent sans arrêt dans la passe, un gros napoléon, une raie léopard, une raie manta, sans parler de ces innombrables poissons de récifs qui peuplent le corail très diversifié tapissant les parois de la passe. A la fin de la dérivante alors que j’ai déjà annoncé les 100 bars, on s’arrête dans une sorte de vallée affluent du canyon. On s’arrête car quatre grands requins gris nagent en une sorte de carrousel dont nous n’arrivons pas à déterminer la raison. Nous sommes accrochés au corail à une petite vingtaine de mètres de profondeur et les requins tournent au-dessus et autour de nous. P... ils sont gros ces pépères ! Au passage, on peut presque se regarder dans le blanc des yeux... La monitrice filme ou photographie à tout va. Moi, la batterie de ma GoPro est morte ! Je profite donc du spectacle. C’est en même temps magique et inquiétant car il est presque 17 heures et le soleil décline rapidement. Les requins se préparent-ils à la  prédation crépusculaire ? Après une pause d’observation d’une dizaine de minutes, la monitrice nous fait signe de nous arracher à cet impressionnant spectacle et de reprendre notre dérive jusqu’au pallier. Encore un grand moment de vie ! En y repensant, c’est quelque peu rassurés que nous avions « décroché » d’autant que Caroline nous déclara à la sortie de l’eau que : «des requins, j’en ai déjà vus beaucoup... Mais jamais d’aussi près ! ».

Les commentaires sont fermés.