Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2013

avril 2012 à Barbuda

 

 

Nous sommes actuellement au mouillage à l'abri de la côte ouest de Barbuda. La mer est turquoise ! Malheureusement (!) un peu laiteuse, conséquence du coup de vent que l'île a subi en notre absence la semaine passée. L'approche s'est faite à vue en évitant les patates de corail qui rendent ce type de navigation obligatoire. Pas question d'arriver la nuit ni soleil dans le nez! On se lève tôt. Vers 5 heures alors que l'orient commence à s'éclairer. Nous arrivons donc soleil au zénith vers midi après une navigation d'une trentaine de milles. Les distances entre les îles sont relativement courtes. A 6 noeuds de moyenne, il nous faut 5 heures pour franchir les « canaux ». C'est le nom donné aux passages entre les îles de l'arc antillais.

Enfin, nous sommes arrivés dans l'idée que je me faisais des Antilles ! Plages immenses de sable blanc presque rose bordées de cocotiers et... personne ou presque pour perturber le mouillage. Plus de musique tonitruante jusqu'aux petites heures du matin ! La nuit est noire et seul le vent qui souffle régulièrement dans le gréement rompt le silence nocturne. Nous profitons alors d'une vraie nuit de sommeil bercés que nous sommes par le résidus de houle que laisse passer la côte sous la  laquelle nous sommes abrités. La journée, nous découvrons les fonds sous-marins proches du bateau. Pas besoin de bouteilles ! Nous découvrons cela en compagnie d'une famille très sympathique de canadiens qui terminent un tour d'Atlantique qui les a menés des îles de la Madeleine aux Antilles en passant par les Açores, Madère, Les Canaries, Le Cap Vert et la Casamance. Ils ont ainsi meublé une année sabbatique offerte par leur PO... Ils sont récréologues ! Connaissez-vous ce « métier » ? Ils travaillent à Montréal et doivent être rentrés au pays pour le début septembre. Ils ont la quarantaine et des enfants un peu plus jeunes que les nôtres. Tous ont du soleil dans les yeux excepté le petit qui patiente car en manque de ses amis !... A travers nos conversations, nous découvrons nos différences et nos points communs. J'ai par exemple appris avec stupéfaction que le Ministre de l'Education nationale du Québec avait tout simplement supprimé le droit de grève aux enseignants avec sanction pécuniaires en cas de non respect ! Je lui ai dit que si l'on tentait l'expérience en Belgique, ce serait la guerre civile !!!

A propos du temps qui passe, moi qui croyais que le temps allait ralentir une fois sorti de ma vie professionnelle, je me suis méchamment trompé ! L'autre jour, alors que je clôturais notre séjour à la marina de Jolly Harbour, la gentille employée me demande de payer quatre jours. « Four days ! » I say : « It's not possible ! ». La dame me regarde  avec la sympathie compatissante d'une personne en présence d'un malade d'Alzeimer et me déclare : « Yes, Sir, four days... You can verify the dates ! » Et moi, après vérification dans mon agenda de répondre en plaisantant : « Sorry, it's correct ! I think it's because I'm very happy to be in your beautifull marina that I can't to make a good time evaluation !!! ».

Voilà donc les dernières nouvelles de l'Otter II. Prochaines escales St Barth et St Martin. Bientôt un nouveau rapport terre/mer vous sera envoyé.

(à suivre)

Les commentaires sont fermés.